Mortier et le Burkina Faso appellent à planter les arbres pour enrichir leurs sols

0

« Restaurons la terre », c’est le projet innovant qui réunit l’ONG belge « Autre Terre » et la coopérative citoyenne liégeoise « les Compagnons de la terre ». Objectif premier de ce projet: lutter contre les phénomènes d’appauvrissement des sols, tant ici en Belgique qu’à l’étranger et en Afrique. Comment? En plantant des arbres, fruitiers notamment. Un projet solidaire qui fait sans doute l’objet d’une première en Belgique.

L’ONG « Autre terre », active dans les pays du Sud, et la coopérative « les Compagnons de la terre » se sont donc unies pour planter des arbres au Burkina Faso et en région liégeoise au Domaine des Cortils à Mortier, où sont actuellement cultivés plus de cinq hectares de terres, en conversion bio. Christian Jonet, président de la coopérative indique dans les colonnes de rtbf.be qu’ « à Mortier, on va replanter 336 arbres fruitiers hautes tiges et basses tiges, des variétés anciennes et locales, des poiriers, des pommiers et des pruniers. Le fait de planter des arbres sur les terres agricoles permet vraiment de stabiliser les sols. Les racines mortes, ça permet de donner de la matière organique qui va fertiliser les sols. Ça va permettre d’abriter toute une faune : des oiseaux, des insectes pollinisateurs ». En Afrique, 5000 arbres seront plantés. Pour Vincent Oury, directeur de l’ONG « Autre terre » : « Il y a un millier d’arbres fruitiers, des citronniers, des orangers. Un arbre très spécifique aussi de là-bas, c’est le moringa. Également des arbres qui vont permettre de redensifier une forêt, et également des plants de haies vives qui vont être destinées à recréer ce qu’on appelle un bocage ». A Mortier, les premiers arbres seraient alors plantés dès la fin du mois de novembre et au Burkina Faso, en juillet 2017.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here