Faute d’être servis à temps, les agriculteurs ougandais tournent leur dos aux intrants agricoles

0

En Ouganda, les intrants agricoles fournis par le gouvernement dans le cadre du programme Operation wealth creation (Owc) sont présentement rejetés par les producteurs. Ces derniers arguent du retard dans la livraison pour justifier leur refus.

«Nous ne voulons pas gaspiller notre énergie, notre temps et nos ressources en plantant ces pieds d’agrumes car la sécheresse aura tôt fait de les détruire. Ils auraient dû les apporter plus tôt, au début de la saison pluvieuse », a indiqué à Ecofin Opio, un des bénéficiaires de ce programme. Selon les officiels, les rejets des intrants, notamment des plants d’agrumes, ont généré des pertes de l’ordre de 240 millions de shillings ougandais. Cette difficulté, expliquent les experts, est liée à la pratique d’une agriculture dépendante de la météorologie. Aussi, estiment-ils qu’une agriculture intelligente face au climat (Csa) pourrait constituer une réponse. Cependant, poursuivent-ils, une adaptation à ce type d’agriculture nécessitera un effort de formation des agriculteurs.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here