En marge de la COP22, un symposium international sur « la place du droit et des juristes dans la transition énergétique » sera organisé les 4 et 5 novembre

0

A la veille de l’ouverture de la COP 22, qui se déroulera à Marrakech mi-novembre, Lexis®Maroc & Ikone Conseil, en partenariat avec l’Union internationale des avocats (Uia), organisent un symposium international,  les 4 et 5 novembre prochain à Casablanca, dédié à « la place du droit et des juristes dans la transition énergétique ».

Dans le communiqué de presse reçu à VivAfrik, la transition énergétique ne se fera pas sans les juristes. « Cette conférence leur apportera des réponses concrètes quant au rôle qu’ils doivent avoir dans la mise en œuvre de ce nouveau modèle énergétique. La dimension juridique dépasse les seuls droits de l’environnement et du développement durable ces droits deviennent transversaux et irriguent l’ensemble des domaines juridiques, tous les juristes quels qu’ils soient sont très impactés dans leur exercice quotidien par cette nouvelle donne », lit-on dans le texte. Cette rencontre sera l’occasion de « réunir de nombreux intervenants, tant marocains, africains, qu’internationaux, pour partager ensemble leurs expériences et les solutions juridiques qui permettront d’accélérer le processus de transition énergétique dans le cadre de l’accord de Paris adopté à l’issu de la COP 21. » Et notre source de poursuivre qu’une vingtaine d’experts viendront décrypter les leviers juridiques nécessaires à l’accomplissement des objectifs de l’accord. uia

Au programme des débats, des problématiques essentielles viendront alimenter ces  2 journées : quelles sont par exemple les contraintes et opportunités offertes par la fiscalité ? Quels sont les outils à la disposition des États ? Quelles sont les législations actuelles et à venir au Maroc, au Maghreb et en zone OHADA pour développer les énergies renouvelables ? Pourquoi la gestion du foncier doit-elle être une préoccupation majeure ?

A cette occasion, Me Mohamed Hissi, bâtonnier du barreau de Casablanca et  Me Jean-Jacques Uettwiller, président de l’Union internationale des avocats (Uia)  viendront inaugurer cette série de débats le 4 novembre à 9h00.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here