L’Association RSE et Développement organise une journée de conférence multi lieux le 18 novembre 2016

0

Les enjeux de la Responsabilité sociétale des entreprises (Rse) seront analysés dans ses moindres détails lors de la journée de conférence multi lieux, c’est-à-dire une dizaine de lieux dans le monde sera connectée. Elle sera organisée le 18 novembre 2016 par l’Association Rse et développement et ses partenaires et les participants pourront suivre les conférences à distance sur le thème « des chaines de production durables et du devoir de vigilance » dans des villes en France, en Afrique et en Asie.

Un communiqué parvenu à vivafrik.com indique que cette journée s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale sous le patronage de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif). Selon notre source qui explique que, lors de cette journée, les échanges tourneront autour des sous-thèmes : « changer l’économie », « changer la consommation » et « devoir de vigilance pour des chaînes de production responsables, quelles solutions des acteurs ? », les participants pourront suivre les conférences à distance. Ainsi, les membres de l’Association Rse et développement et leurs partenaires qui souhaitent une participation massive à cette cérémonie, révèlent que les entreprises sont tenues, par leurs parties prenantes, de gérer leurs impacts sociaux et environnementaux au sein de leur chaîne de production. Si l’on se fie au document qui nous est soumis à la réflexion, de nombreux audits et mécanismes de contrôles sont mis en place à cette fin, des scandales comme celui du Rana Plaza ont rappelé les limites de cette gestion dans les chaînes de production mondialisées et complexes. Ajoutant que « le devoir de vigilance fournit un cadre pour renouveler les pratiques, tandis que des chaînes de production innovantes – filières courtes, Ess (économie sociale et solidaire) etc. – se multiplient, et que le digital révolutionne la traçabilité des produits que nous consommons. » La Rse appliquée aux modèles d’affaires actuels ne semble aujourd’hui plus selon notre source, suffisante et il faut favoriser le développement de modèles innovants dans lesquels les entrepreneurs et les PME responsables ont toute leur place. Un rééquilibrage des chaînes d’approvisionnement est alors nécessaire pour prendre mieux en compte les dimensions sociale et environnementale. « L’Afrique doit, dans ce contexte, développer ses chaînes locales responsables », conclut le texte. Les participants se regrouperont dans des villes en France, en Afrique et en Asie.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here