Cinq millions de tonnes d’engrais de l’OCP vendues en Afrique?

0

Le groupe OCP fait de son ambition africaine un axe majeur de son développement. Il multiplie les partenariats et les accords pour atteindre son objectif d’écouler cinq millions de tonnes d’engrais en Afrique.

Si l’on se fie à telquel.ma, deux étapes, deux mémorandums d’entente sont déjà signés en ce sens. Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP, ne reviendra pas bredouille de la tournée royale en Afrique de l’Est qui a mené le souverain, accompagné de sa délégation, au Rwanda, en Tanzanie, avant de se rendre les prochains jours en Éthiopie. En effet, le groupe OCP compte investir dans des unités de « blending » pour la production d’engrais adaptés au sol et aux cultures rwandaises. En Tanzanie, le leader mondial du phosphate a signé un mémorandum d’entente avec la compagnie étatique tanzanienne Tanzania fertilizer company. Il porte, selon nos informations, sur des contrats d’approvisionnement et de distribution. « Pour ce qui a été signé jusque-là, il n’y pas d’unité industrielle pour le moment », commente une source autorisée au sein de l’OCP. L’étape éthiopienne apportera-t-elle son lot de projets industriels ? Tout porte à le croire puisque la presse éthiopienne évoque un éventuel projet d’usine de production d’engrais porté par OCP. C’est l’agence de presse éthiopienne qui avait, en avril 2016, rapporté la rencontre entre le patron de l’OCP Mostafa Terrab et le premier ministre éthiopien Hailemariam Dessalegn à Addis Ababa. Les discussions ont été principalement axées sur la fourniture d’engrais pour le marché éthiopien et la possibilité de l’installation d’une usine d’engrais au « toit de l’Afrique », sachant que l’OCP est partenaire de l’Agence agricole de transformation éthiopienne (Ata).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here