L’Afrique ambitionne de faire de l’action climatique un levier d’émergence

0

Les chefs d’Etat africains ont exprimé à Marrakech leur volonté de faire de l’action climatique un levier d’émergence en vue de construire un modèle de développement inclusif et durable.

« Notre ambition de faire de l’action pour le climat, un levier d’émergence, en vue de construire, un modèle de développement inclusif et durable, répondant aux aspirations légitimes des populations africaines et préservant les intérêts des générations futures » a dit à l’APS le président sénégalais Macky Sall, chargé de lire le projet de déclaration du sommet africain sur le climat. Ce sommet était organisé, mercredi, à l’initiative de Mohamed VI, en marge de la 22ème conférence des de la convention des Nations unies sur le climat (COP 22) qui prend fin aujourd’hui. Les chefs d’Etat ont fait part de leur volonté d’œuvrer collectivement, et solidairement « pour une Afrique résiliente, aux changements climatiques et qui façonne son destin à travers des approches sous régionales et régionales ». Ils se sont engagés à « promouvoir les politiques et les mesures en matière d’adaptation, requises, qui soient aussi des catalyseurs pour une transformation structurelle profonde sur le plan économique et social en Afrique ».

L’Afrique, qui contribue le moins aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, est le continent le plus touché par les changements climatiques et les effets sur les territoires, dont les conséquences peuvent représenter une menace pour sa paix, sa sécurité et son développement durable, ont- ils rappelé. Les régions africaines ont volontairement lancé des initiatives en matière d’adaptation et d’atténuation, visant à améliorer leur résilience et à promouvoir un développement durable, selon les chefs d’Etat.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here