A la COP22, les chefs d’Etats ont appelé à un « engagement politique maximal » contre le dérèglement du climat

0

La 22e conférence sur le climat, COP22, s’est achevée ce vendredi 18 novembre. À Marrakech, la communauté internationale a réclamé un « engagement politique maximal » contre le réchauffement.

Clap de fin vendredi 18 novembre pour la COP22 qui avait pris ses quartiers au Maroc, à Marrakech. Une conférence climat bousculée par l’élection du climatosceptique Donald Trump qui qualifiait le changement climatique de « canular » pendant sa campagne. Cette élection a été un choc pour les 190 négociateurs qui pensaient célébrer l’entrée en vigueur rapide de l’accord de Paris, effective depuis le 4 novembre, et qui s’inquiètent désormais d’un désengagement possible des États-Unis, avait détaillé france24.com.

« Proclamation pour notre climat et notre développement durable »

Malgré tout, la communauté internationale a réclamé « l’engagement politique maximal » contre le réchauffement, dans une « proclamation de Marrakech » jeudi. « Nous, chefs d’État, de gouvernement, et délégations réunis à Marrakech, sur le sol africain (…) appelons à l’engagement politique maximal pour lutter contre le changement climatique, priorité urgente », stipule cette « proclamation pour notre climat et notre développement durable ». La planète a connu cette année le troisième mois d’octobre le plus chaud depuis le début des relevés de températures en 1880, et la période de janvier à octobre la plus chaude, a rappelé l’agence américaine océanique et atmosphérique au cours de la conférence.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here