La SNI s’investit dans la préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique

0

Durant la COP 22 qui s’est tenue à Marrakech, la SNI, fonds d’investissement privé à capitaux marocains, a déployé les différents volets de son action en faveur de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique. Conformément à la stratégie définie par le holding royal Siger, dirigé par Mounir El Majidi, les participations du fonds, à savoir Nareva Holdings dans le secteur énergétique, Managem dans le minier, ainsi qu’Attijariwafa Bank, se sont engagées dans le développement de l’économie verte au Maroc et en Afrique, indique ageneceecofin.com.

La semaine passée, en partenariat avec l’espagnol Suma Capital, Attijariwafa bank a lancé le Fonds africain d’efficacité énergétique (Faee), premier fonds d’investissement au Maroc dédié à l’efficacité énergétique avec une enveloppe de départ de 200 millions de dirhams (environ 20 millions $) et un objectif de 500 millions de dirhams.  Ce fonds participera au financement de l’adaption d’entreprises industrielles marocaines et africaines aux nouvelles technologies plus économes en énergies. Le groupe bancaire, qui s’engage dans la finance climatique, a également établi un partenariat avec l’énergéticien Nareva pour financer des projets de production d’énergies renouvelables en Afrique. Parmi ces projets, Nareva a initié le projet de parc éolien Aftissat, labellisé COP22. Situé dans la région de Boujdour, au sud du Maroc, ce projet porte sur le développement, le financement, la construction,  l’exploitation et maintenance d’un parc éolien d’une capacité de 200 mégawatts (Mw) ainsi que la construction d’une ligne électrique 400 kV de ~250 km et un poste électriques THT pour raccorder le parc éolien au poste ONEE à Laâyoune en passant par la ville de Boujdour.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here