La Déclaration de Cancún adoptée lors de la conférence des Nations Unies sur la biodiversité

0

Le SHN a tenu sa dernière journée le samedi 3 décembre, les délégués s’y réunissant, le matin, dans deux tables rondes parallèles sur les forêts et sur la pêche et l’aquaculture. L’après-midi, le SHN s’est réuni en plénière de clôture pour adopter la Déclaration de Cancún sur l’intégration de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité pour le bien-être. Les délégués ont selon mediaterre.org, également mis en exergue des actions renforcées visant à réaliser les Objectifs d’Aichi sous l’égide des coalitions et engagements de Cancún pour une mise en œuvre renforcée.

Le modérateur Jorge Rescala, directeur de la Commission nationale des forêts de Mexique, a souligné l’importance des forêts pour les médicaments, la séquestration du carbone, la biodiversité et les communautés. L’Inde a souligné que l’intégration englobe l’incorporation de la gestion durable des forêts dans la réduction de la pauvreté et dans les Spanb. La Finlande a mis en relief l’importance des programmes de conservation pour la protection des forêts et a appelé à l’application d’une gestion durable pour sauvegarder la biodiversité des forêts. La Suède a déclaré que les forêts ont en réserve bon nombre de nos solutions futures pour une ère post-fossile, y compris les services écosystémiques. La Pologne de son côté, a indiqué que les activités traditionnelles dans les forêts peuvent accroître la séquestration du carbone et les zones riches en biodiversité. La FAO a déclaré que l’intégration de la diversité biologique dans les politiques nationales accroît à la fois la production vivrière et la couverture forestière. L’Afrique du Sud, l’Équateur, le Népal et le Myanmar, ont souligné l’importance de la participation des communautés dans la gestion et l’utilisation durable des ressources naturelles.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here