L’UE et la France accompagnent l’Ong « Nébéday » à planter 100.000 arbres

0

L’Union européenne et la représentation diplomatique française au Sénégal vont appuyer l’Ong « Nébéday » dans son projet de reboisement de 100.000 arbres dans la forêt communautaire de Sagakho et dans 5 Aires marines protégées (Amp) des départements de Foundiougne et de Mbour.

Selon lesoleil.sn, l’opération « 100.000 arbres » lancée par l’Ong Nébéday sera renforcée par la plantation de 18.000 arbres complémentaires. C’est le résultat du partenariat scellé entre cette organisation de protection et de défense de l’environnement, l’Union européenne et la France, à travers leurs représentations diplomatiques au Sénégal. La cérémonie de lancement de cette initiative conjointe a eu pour cadre deux écoles élémentaires de la commune de Toubacouta, dans le département de Foundiougne. Dans ce cadre, une cinquantaine d’arbres a été symboliquement plantée par les représentants européens et français dans les établissements scolaires de Diama et de Keur Alioune Guèye. « L’action Nébèday est dans le prolongement des engagements de la France et de l’Union européenne lors de la COP 22 de Marrakech et de la Cop 21 de Paris qui a été l’occasion de signer un accord international sur  la lutte contre les changements climatiques. Nous estimons que Nébéday fait un travail avec les populations de la région qui va en droite ligne de  ces engagements. Donc il est nécessaire que les Etats appuient les communautés locales », a justifié Jean Yves Bertrand, conseiller environnement et développement durable de l’ambassade de France à Dakar. Une vision partagée par son collègue de l’Union européenne, Stéphane Meert. « Planter une cinquantaine d’arbres peut paraitre insignifiant, mais il s’agit d’une mobilisation en faveur de la défense et de la protection de l’environnement, de faire adopter par les plus jeunes un comportement en faveur de l’environnement », a-t-il noté.

Cette démarche conjointe permet aussi de renforcer ce projet de reboisement dans 5 Aires marines protégées (Amp) du Niombato.   « Le défi de notre organisation est de procéder à chaque début d’hivernage à des opérations de reboisement pour contribuer à la lutte contre la déforestation qui fait perdre au Sénégal 215 hectares de forêt, soit l’équivalent de 300 terrains de football, par jour. Cette année, on a voulu amplifier le mouvement en se fixant un objectif de 100.000 arbres, on a atteint un résultat de 235.000 arbres grâce au soutien de l’Union européenne, de l’ambassade de France et d’entreprises du secteur privé », s’est réjoui Jean Goepp, directeur de l’Ong « Nébéday » qui revient de la COP 22 de Marrakech avec le responsable de la production de bio-charbon de l’Ong, Clément Sambou.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here