Le SEFA au chevet de la centrale à biomasse de 20 MW de l’Ouganda avec une enveloppe de près d’1 million $

0

Le Fonds pour l’énergie durable pour l’Afrique (Sefa) a octroyé une subvention de 993 000 $ à l’énergéticien Earth Energy Co Ltd pour les travaux préparatoires à la mise en place d’une centrale à biomasse de 20 mégawatts (Mw). Ce financement permettra à l’entreprise ougandaise de réaliser les études préliminaires telles que les études de faisabilité techniques et environnementales ainsi que l’évaluation de l’impact social du projet.

Si l’on se fie à Ecofin, l’infrastructure, qui sera raccordée au réseau électrique national, sera alimentée par les déchets agricoles fournis par environ 15 000 fermiers de la région. Ces derniers pourront, par le biais de ce nouveau débouché, augmenter leurs revenus annuels de 720 $ environ. Le projet permettra également la création de 6 000 emplois dans la ville de Gulu en Ouganda, tout en aidant à la réduction de la déforestation via la fourniture de combustibles alternatifs au charbon de bois. « Cette subvention sera utile aussi bien dans la promotion de l’innovation technologique sur le continent que dans l’aide à la fourniture d’énergie propre alternative, spécialement pour un pays comme l‘Ouganda qui dépend en grande partie de l’hydroélectricité », a affirmé Amadou Hott, le vice-président à l’énergie de la Banque africaine de développement qui gère le Sefa.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire