L’Escom sera-t-il traduit en justice à cause de sa gestion du renouvelable en Afrique du Sud ?

0

L’Eskom pourrait faire face à une action en justice pour son report de la conclusion des contrats de rachat d’électricité dans le cadre du programme national de mise en place de centrales d’énergies renouvelables (Reippp). C’est ce qu’a affirmé Brenda Martin, la présidente de la South African renewable energy council (Sarec), lors d’une interview accordée au media Fin 24, apprend-on de l’agenceecofin.com.

En effet, la compagnie en charge de la fourniture de l’électricité en Afrique du Sud a affirmé, en août dernier, qu’elle suspendait les conclusions d’accords de rachat d’électricité générée par les centrales dans le cadre du Reippp. Les développeurs énergétiques qui ont obtenu la construction de centrales d’énergies renouvelables d’une capacité totale de 2,2 GW, dans le cadre de la quatrième phase du programme, attendent toujours la conclusion de ces contrats. Une situation qui passe mal, d’autant que l’Eskom a toujours affirmé son soutien au programme nucléaire tout en recommandant de réduire le développement des énergies renouvelables. « Nous avons le choix entre en référer au gouvernement ou à la justice.», a affirmé pour sa part, Mark Pickering, le directeur de la Sarec.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire