Journée mondiale de l’eau : des interrogations sur la destinée des 10.000 € que verse chaque année l’Agglo de Brive pour des projets internationaux

0

A l’initiative des Nations unies, le 22 mars marque la Journée mondiale de l’eau. C’est dans ce cadre que l’Agglo de Brive verse chaque année 10.000 €. A quoi servent-ils ?, s’interroge-t-on dans lamontagne.fr.

La journée mondiale de l’eau, c’est quoi ?

Instituée depuis 1993 à l’initiative des Nations unies, elle doit permettre d’attirer l’attention sur l’importance de la gestion durable des ressources en eau douce et de sensibiliser le public aux enjeux de l’accès à l’eau potable dans le monde.

Pourquoi l’Agglo de Brive verse-t-elle 10.000 € par an ?

C’est en novembre 2014 que l’Agglo de Brive (48 communes) a décidé de consacrer 0,1 % des recettes de ses services eau et assainissement (soit l’équivalent de 10.000 €) à des actions de coopération internationale dans ce domaine. Cette disposition figure dans un texte de loi dit Oudin Santini.

Quels sont les projets en cours ?

L’Agglo de Brive pourrait soutenir l’ONG Solidarité internationale pour la construction d’un réseau d’adduction d’eau potable dans la ville libanaise de Qachlaq, à quelques kilomètres de la frontière syrienne. Le montant serait de 4.500 €/an soit 1,6 % du total. La collectivité travaille aussi avec l’ONG Padem pour un projet d’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les écoles de la ville de Homa Bay, au Kenya (1.200 € sur un an, soit 2,1 % du total).

Qu’est ce qui a déjà été fait ?

En 2015, 4.500 € sur un an (5 % du total) ont permis la construction d’un centre de santé communautaire à Sikasso, au Mali, dans un quartier dépourvu de toute structure sanitaire publique et de tout médecin. La même année, 2.300 € (1,3 % du total) ont servi à l’installation de moyens de distribution de l’eau dans des villages proches de Sakal au Sénégal. A noter que les villes de Sikasso et Sakal sont respectivement jumelées avec Brive et Malemort. Enfin, l’Agglo de Brive a versé 10.000 € sur deux ans (2015-16) pour un projet de l’association Action contre la faim sur l’île du Timor, un archipel indonésien et 1.200 € sur un an (1,3 % du total) en 2016 pour la construction d’infrastructures sanitaires dans une école maternelle en Mogolie, à Zuunmod.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire