La BAD vole au secours de l’agriculture africaine promettant un financement de 2,4 milliards USD par an

0
Porté il y a deux ans aux commandes de la Banque africaine de développement (Bad), le nigérian Akinwumi Adesina, qui a été auparavant ministre de l’Agriculture dans son pays avant de rejoindre la Bad, estime que le moment est venu


L'actualité est gratuite, les archives sont réservées aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis