La razzia des forêts sénégalaises par la Chine

0

Saré Bodjo, village gambien situé à un kilomètre de la frontière sénégalaise, est l’un des centres névralgiques du trafic de bois de nève. Un bois précieux dont l’exploitation est interdite au Sénégal mais qui est pourtant massivement exporté vers la Chine où il alimente l’industrie du meuble. Des images filmées par un drone au-dessus du village et rendues dans les colonnes du quotidien lemonde.fr jeudi 26 mai par Haïdar El-Ali, ex ministre de l’environnement sénégalais, témoignent de l’étendue du pillage. Le militant écologiste accuse le gouvernement sénégalais d’inaction et le régime autoritaire gambien de complicité avec les trafiquants chinois.

Laisser un commentaire