L’UE au chevet des pays touchés par la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

0

La Commission européenne a annoncé vendredi une nouvelle enveloppe de 60 millions d’euros d’aide humanitaire destinée à soutenir les populations en Somalie, en Ethiopie et au Kenya, qui sont confrontées à une forte insécurité alimentaire en raison de la grave sécheresse.

Cette enveloppe supplémentaire portera, si l’on se fie au site d’information french.china.org.cn, le montant de l’aide humanitaire apportée par l’Union européenne à la Corne de l’Afrique (qui englobe la Somalie, l’Ethiopie, le Kenya, l’Ouganda et Djibouti) à près de 260 millions d’euros depuis le début de l’année. La Corne de l’Afrique est touchée par une sécheresse prolongée, particulièrement grave dans le sud-est de l’Ethiopie, dans le nord du Kenya et en Somalie, où une alerte pré-famine a été déclenchée. Quelque 17 millions de personnes ont un besoin urgent de nourriture pour survivre, alors que les capacités de réponse des pays sont épuisées. En outre, les trois pays sont frappés par une épidémie de choléra, qui a des conséquences graves pour les plus vulnérables.

Cette nouvelle aide permettra de soutenir les partenaires humanitaires, qui répondent déjà aux besoins des populations touchées, à intensifier l’assistance alimentaire d’urgence et à faire face à la malnutrition. Des projets en matière d’approvisionnement en eau, de protection du bétail et de réaction aux épidémies seront également soutenus. L’essentiel des fonds (40 millions d’euros) seront consacrés aux personnes les plus vulnérables en Somalie, tandis que 15 millions d’euros seront destinés à l’Ethiopie et 5 millions d’euros au Kenya.

Dans la Corne de l’Afrique, des millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire et les pénuries d’eau. La végétation est rare et le bétail meurt. On constate également les prix élevés des denrées alimentaires et la baisse des revenus. En raison des faibles rendements de la saison des pluies en cours, les prochaines récoltes seront très réduites et la situation devrait s’aggraver au cours des mois à venir. Cette sécheresse a été causée par l’instabilité des conditions météorologiques entraînée par le phénomène El Nino en 2015-2016. En Ethiopie, les autorités ont mis en place la plus importante opération de réaction à la sécheresse de l’histoire du pays. La région accueille également 2,3 millions de réfugiés, provenant en majorité du Yémen, du Soudan du Sud et de Somalie, et peine à répondre à leurs besoins de plus en plus importants.

Moctar FICOU / VivAfrik

Avec Agence de presse Xinhua

Laisser un commentaire