Le point le plus chaud du globe se trouve-t-il en Ethiopie ?

0

Dans la région Afar, la température dépasse parfois les 40 degrés et ne va jamais en deçà de 30°C, a-t-on affirmé dans les colonnes de levif.be.

Située au nord-est de l’Ethiopie, la région Afar englobe sur son territoire une des dépressions les plus torrides de la planète. Géologiquement, cela s’explique entre autres par la très faible altitude de la région qui peut atteindre, selon les zones, 174 mètres sous le niveau de la mer. Mais pour les habitants de la région, cette dépression représente une véritable mine de sel qu’ils commercialisent dans les grandes villes du pays. En fait, l’eau de mer s’infiltre dans les parties basses de la dépression avant de s’évaporer sous l’influence de la canicule permanente que connaît la région (on estime la température moyenne quotidienne à 35 degrés). En outre, et bien au-delà du côté rentable, la dépression offre un des paysages les plus rares et les plus agréables de la terre, fruit des différentes réactions chimiques stimulées par la haute température chaleur. Ces vasques oranges, blanches ou vertes, sont un des aspects de la région que se sont efforcés de mettre en scène récemment une équipe du New York Times Magazine via à un reportage virtuel 3D.

Néanmoins, il y a moins d’un mois, l’Organisation de la Conférence Islamique (Oci) a tiré la sonnette d’alarme concernant la sécheresse dont souffre toute la Corne de l’Afrique, particulièrement dans la région d’Afar. En Somalie, en Ethiopie ou au Kenya, près de 12 millions de personnes ont déjà besoin d’une aide alimentaire. A cela s’ajoutent 3 millions de demandeurs d’asile et de réfugiés qui ont quitté la région pour des questions d’insécurité, rapporte l’Agence de presse africaine (Apa).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here