Une étude classe le Maroc dans le top 5 de champions de l’agriculture en Afrique

0

Le Maroc figure dans le Top 5 des champions de l’Agriculture en Afrique, selon une étude dédiée à la perception des investisseurs internationaux de l’économie africaine à l’horizon 2022 publiée ce mardi 11 juillet 2017.

L’étude, réalisée par Havas Horizons et l’Institut Choiseul, indique que le Maroc figure dans ce classement avec l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Nigeria et le Cameroun, notant que ces pays se distinguent par leur capacité à relever les enjeux de ce secteur. Elle se base, selon apanews.net, sur un sondage réalisé auprès de plusieurs investisseurs qui soulignent que l’agriculture s’impose aujourd’hui comme un secteur jugé plein de promesses, porté par la nécessité de nourrir une population grandissante et de réduire les risques de dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Si l’on en croit à 70% des investisseurs, l’infrastructure est le premier défi majeur à relever dans l’écosystème agricole africain, alors que 48 pc considèrent l’accès au marché comme un paramètre porteur de valorisation pour la filière agricole. Par ailleurs, 42 pc des sondés estiment que la transformation et l’industrialisation constituent le 3ème défi pouvant freiner le potentiel agricole.

Dans ce classement, les enjeux climatiques sont en retrait, laissant la place à des problématiques plus structurelles liées au marché, visant à rendre l’ensemble de la chaîne de production plus performante. Dans cette étude, les investisseurs internationaux réaffirment leur optimisme à court et moyen termes et un enthousiasme sans équivoque sur les perspectives économiques du continent. Elle montre un réel engouement pour l’Afrique de la part des investisseurs qui maintiennent leur volonté d’y renforcer leurs investissements pour 63 pc d’entre eux.

Pour rappel, le secteur agricole au Maroc génère 14 % du PIB. Le taux de croissance du pays est fortement corrélé à celui de la production agricole. L’agriculture demeure le premier pourvoyeur d’emplois du pays. Plus de 40 % de la population vivent de ce secteur. La surface agricole est estimée à 8 700.000 hectares (12,25 % de la superficie totale du pays). La question de l’eau est cruciale pour le développement de l’agriculture du pays. Les principales productions végétales du pays sont constituées par les céréales (blé, orge), les agrumes (oranges, clémentines), les olives, les rosacées fruitières (amandes, pommes, abricots…), les betteraves à sucre, les légumineuses alimentaires, les cultures maraichères dont les pommes de terre et les tomates. L’élevage (ovin, caprin, bovin, camelin, avicole) constitue aussi une composante importante du secteur agricole.

En 2008, le gouvernement marocain, a lancé le « Plan Maroc Vert » (Pmv) qui ambitionne de replacer l’agriculture au rang des premières priorités du pays pour les dix ans à venir. Objectifs : faire de l’agriculture un secteur performant apte à être un moteur de l’économie toute entière, lutter contre la pauvreté et maintenir une population importante en milieu rural.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire