Des journalistes sénégalais sensibilisés aux dangers des polluants organiques persistants

0

Ils sont plusieurs journalistes issus de différents organes de presse de la capitale sénégalaise à avoir participé ce mercredi 4 octobre 2017 à l’atelier de sensibilisation des journalistes et associations pour la protection de l’environnement sur les dangers des polluants organiques persistants (Pop) et sur les dispositions des conventions les régissant.

En effet, explique homeviewsenegal.com, le Sénégal a signé et ratifié la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants ( Pop), pour s’engager à contribuer à l’effort mondial de lutte contre les produits chimiques, en particulier les Pop. Cette convention est entrée en vigueur depuis 2004. Mais il est constaté jusqu’à aujourd’hui, que la gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques, en particulier les Pop, reste donc un défi majeur à relever afin de ne pas compromettre l’existence des générations futures. Ainsi chaque acteur de la société doit jouer sa partition dans le but de sensibiliser sur l’impact de ces Pop sur l’environnement ainsi que chez la personne.

Dans ce contexte, le ministère de l’environnement et du développement durable via la direction de l’environnement et du développement durable organise un atelier de sensibilisation avec l’appui de l’ONG Green Cross Suisse. Au terme de ce rendez-vous de deux jours (du mercredi 4 au jeudi 5 octobre 2017), les spécialistes de l’information et de la communication sont sensibilisés sur les risques de ces produits chimiques, en particulier les Pop. Et leur compréhension sera améliorée dans les dispositions pertinentes de la convention de Stockholm. A retenir que cette rencontre réunit près d’une trentaine de journalistes et associations pour l’environnement.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire