Prix de l’Innovation sur l’Arique : « Investir dans les écosystèmes d’innovation inclusifs »

0

« Investir dans les écosystèmes d’innovation inclusifs ».  C’est le thème choisi pour la 7e édition du Prix de l’innovation pour l’Afrique (Pia). Qui vise à  soutenir l’innovation en Afrique. L’annonce a été faite ce mardi 10 octobre 2017 par African innovation foundation (Aif).

Les innovateurs sont ainsi invités à partir de 10 octobre 2017 jusqu’au 10 janvier 2018 à soumettre leur candidature. Ce Prix annuel célèbre l’innovation locale sur le continent en récompensant celles qui sont remarquables et proposant des solutions pratiques, commercialisables et durables aux problèmes africains. L’objectif du Pia est de renforcer les écosystèmes d’innovation en Afrique en soutenant une culture de compétitivité tout en stimulant la croissance de solutions africaines, innovantes et orientées vers le marché, aux défis africains. « Nous sommes ravis de lancer le Pia 2018 et sommes convaincus que cette édition sera encore plus grande et meilleure en termes de participation et de qualité des candidatures. Le Pia prend de plus en plus d’ampleur à chaque édition, attirant des innovateurs issus de toutes  disciplines et avec des solutions exceptionnelles aux défis africains. Pour cette septième édition, nous espérons également élargir notre réseau de partenaires, d’innovateurs et autres acteurs de l’innovation pour construire tous ensemble des écosystèmes d’innovation plus solides et plus durables qui propulseront le continent vers l’avant », a déclaré à fratmat.info la directrice du Pia, Pauline Mujawamariya Koelbl.

Pour cette édition, le Pia réunira des acteurs majeurs de l’innovation: innovateurs, entrepreneurs, investisseurs, leaders d’incubateurs et de pôles technologiques, décideurs politiques ainsi que des institutions de formation africaines de pointe. C’est une opportunité pour les entreprises d’établir des partenariats, des synergies et des collaborations inédites avec des acteurs de l’innovation de tout le continent afin de renforcer le climat d’investissement en Afrique.

Moctar FICOU / VivAfrik