Pollution de l’air en Afrique : L’OCDE pour une approche à la fois économique et social

0

Dans son rapport publié sur le coût de la pollution de l’air en Afrique, l’Organisation pour la coopération et le développement économique (Ocde) met en évidence l’importance qu’il y a à bien maitriser les facteurs et causes de la pollution atmosphérique en Afrique afin de trouver et appliquer des politiques efficaces pour y remédier.

Le document est une première tentative d’estimation du coût de la pollution atmosphérique en Afrique. Plus précisément, il s’agit d’une tentative de calculer la partie la plus importante de ce « coût », à savoir le coût lié aux décès prématurés dus à la pollution de l’air. Il se fonde sur des éléments de données épidémiologiques recueillis par une autre étude, notamment « Global Burden of Disease Study 2013 », qui publie des résultats détaillés des effets de la pollution atmosphérique sur la santé par pays et pour l’Afrique dans son ensemble. Par ailleurs, il se base sur les analyses économiques développées par l’auteur, notamment les travaux récents de l’Ocde sur la « valeur d’une vie statistique », pour estimer le coût économique des effets de la pollution de l’air sur la santé. Dans les conclusions de ces travaux, il ressort que dans la période allant de 1990 à nos jours, et à chaque intervalle quinquennal, le nombre de décès dus à la pollution atmosphérique en Afrique a augmenté au même rythme que l’accroissement de la population urbaine pendant cette même période, précise l’agenceecofin.com. La lecture du rapport permet d’abord ce défi de pollution atmosphérique sous plusieurs angles. Le premier est celui du poids de ce phénomène sur la dégradation de la santé publique, en comparaison aux autres facteurs de maladie. Il aborde ensuite, le délicat calcul du coût financier de la pollution atmosphérique, en s’appuyant sur la méthodologie de la valeur statistique d’une vie. Le document ouvre aussi le débat sur le poids de la pollution atmosphérique comme risques, entre autres, avant de formuler quelques impacts en termes de politiques publiques prospectives

L’Organisation pour la coopération et le développement économique a pour mission de promouvoir les politiques en améliorant le bien-être économique et social partout dans le monde. Sa publication intitulé The cost of air pollution in Africa est assez innovante, dans une Afrique qui est devenue une sorte de décharges pour toutes sortes de productions dont de nombreux matériaux sorties de la brocante, et que les ménages qui y vivent considèrent à tort, comme une alternative à l’achat de biens d’occasion au regard de leur pouvoir d’achat souvent faible.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here