L’Afrique élucidée sur la contractualisation agricole

0

La contractualisation entre les producteurs agricoles et les entreprises d’amont et d’aval est considérée comme l’arme la plus efficace pour les agriculteurs d’aboutir au développement en l’Afrique. C’est ce que peut retenir du Colloque FARM Pluriagri, tenu le 24 novembre à Paris

Vue sous cette angle, la contractualisation vise à sécuriser les débouchés et les approvisionnements tout en répondant plus étroitement aux demandes des consommateurs, mais aussi en offrant aux petits producteurs un accès au marché. Ne visant pas seulement le développement agricole, elle s’attèle à améliorer les performances économiques, sociales et environnementales des chaînes de valeur au profit des collectivités locales. Ainsi, au sortir de ce Colloque, les prérequis nécessaires à la réussite de l’agriculture contractuelle en Afrique seront réunies permettant au continent noir de contribuer au développement durable des filières agroalimentaires.

Dans la pratique, l’agriculture contractuelle est mise en œuvre surtout dans les filières d’exportation et pour les productions qui doivent impérativement subir une transformation (lait, sucre, cacao…).

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire