Les grands investisseurs à l’assaut des entreprises polluantes

0

La société bancaire britannique HSBC et le plus gros fonds de pension public américain (CalPERS) comptent s’assurer que les entreprises polluantes « agissent rapidement pour améliorer leur gouvernance sur le changement climatique, réduisent leurs émissions et renforcent la publication de leurs informations financières relatives au climat », ont-ils plaidés mardi en France lors du sommet climat de Paris.

En termes clairs, un collectif de plus de 200 grands investisseurs a décidé de mettre la pression sur les 100 entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre afin qu’elles adaptent leur modèle à la lutte contre le réchauffement climatique. Parmi les entreprises mis en cause par l’initiative intitulée « ClimateAction 100+ », figurent les grands groupes pétroliers et gaziers (BP, Chevron, Coal India, etc.), des acteurs du secteur des transports (Airbus, Ford, Volkswagen, etc), et des groupes miniers et sidérurgiques (ArcelorMittal, BHP Billiton, Glencore, etc.). « Faire que cent entreprises parmi les plus émettrices de gaz à effet de serre alignent leurs activités sur les objectifs de l’accord climat de Paris aura des effets d’entraînement considérables », souligne la directeur de l’investissement durable de CalPERS,  Anne Simpson.

Par ailleurs, ces entreprises pourront quitter la liste rouge si leurs progrès sont avérés au bout de cinq ans de suivi. De l’avis de ces investisseurs, le secteur énergétique est responsable des ¾ (trois quarts) des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Les 225 investisseurs impliqués dans cette action représentant 26.300 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire