Quand Ecobank fait de l’accès à l’eau potable sa priorité au Sénégal

0

L’institution panafricaine financière Ecobank a profité de la 5ème édition de sa Journée de Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse) intitulée « Ecobank Day » pour révéler au grand public son désir de vouloir assurer l’accès à l’eau potable aux populations afin de contribuer à leur bien-être.

Ecobank s’est fixé comme objectif principal de relever les défis liés à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement au Sénégal en soutenants les efforts consentis par les pouvoirs publics. C’est dans ce sens que les écoles, les Daaras et les villages ont bénéficié des projets d’adductions d’eau, d’équipements sanitaires, de réservoirs, de filtre et la liste est loin d’être exhaustive.

L’engagement de la banque panafricaine dans la problématique de l’accès à l’eau potable est une suite logique des actions menées depuis cinq ans dans le cadre du « Ecobank Day ». En effet, le problème de l’eau demeure crucial dans les zones rurales et périurbaines, notamment dans les écoles avec un impact certain sur le maintien des filles à l’école. Si l’on se fie à l’UNICEF, 2,1 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable dont la moitié en Afrique. 159 millions de personnes continuent, selon l’organisation onusienne, de consommer de l’eau de surface non traitée tirée des cours d’eau et lacs. Au Sénégal par exemple, en 2013, plus d’un quart de la population n’avait pas accès à l’eau du robinet et 50% n’avaient pas droit à un système d’assainissement correct.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire