La RDC a officiellement lancé sa plate-forme GDTE

0
Photo de famille prise lors de l’atelier de validation du document révisé et aligné du PAN/LCD et du CSI-GDTE et lancement officiel des travaux de la plateforme.

La République démocratique du Congo (Rdc) a officiellement lancé la plate-forme Gestion durable des terres et des eaux (Gdte) afin d’impliquer toutes les parties prenantes à la gestion durable des ressources du pays. C’est ce qui est retenu à l’issu d’un atelier organisé à cet effet.

« Cette plateforme permet d’impliquer toutes les parties prenantes à la gestion durable des ressources du pays. Sa particularité est de fédérer toutes les initiatives qui existent déjà afin de répondre aux engagements internationaux » a expliqué, Jean Ilunga Muneng, point focal national de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (National/Unccd). Le projet est financé par le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) à travers l’initiative TERRAFRICA, cette plateforme qui a pour objectif de soutenir les pays africains à mettre en avant les questions de Gdte afin de trouver des solutions pour une bonne gestion de leurs ressources. « Nous comptons beaucoup sur le gouvernement de la RDC afin que l’arrêté soit signé et adopté par les différentes parties prenantes. La prochaines étape serait de définir les priorités de la Gdte pour le pays », a déclaré Cheikh Tindja N’dongo, chargé de gestion des connaissances, suivi et évaluation/TERRAFRICA. Par le lancement de cette initiative, la  Rdc entend restaurer des terres en milieux ruraux tel que décrit dans le challenge de Bonn. «Le pays a décidé de restaurer 80 millions hectares des terres dégradées en milieu rural en impliquant les communautés locales et les femmes en particulier. Je souhaite que ce processus part dans les milieux le plus reculés pour atteindre plus des populations afin d’atteindre les objectifs que c’est assigné la RDC », a détaillé Itonga Kasulu de la direction du développement durable au ministère de l’Environnement de la RDC.

Pour rappel, la RDC s’est engagée à réaliser plusieurs actions de lutte contre la désertification et la gestion durable des eaux. Ainsi, la révision et l’alignement du Programme d’action nationale pour la lutte contre la désertification (Pan/Lcd) à la stratégie décennale de  la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (Unccd) et aux Objectifs de développement durable (Odd) sont devenus donc un impératif du gouvernement congolais.

Moctar FICOU / VivAfrik (Source : Jennifer LABARRE | Lire sur environews-rdc.org)

Laisser un commentaire