EnR / EE : selon Akinwumi Adesina, la BAD est en première ligne en matière d’énergie renouvelable

0

La Banque africaine de développement (BAD) a réalisé un investissement de 100% dans les énergies renouvelables en 2017, ce qui représente une étape majeure dans son engagement pour une énergie propre et l’efficacité énergétique.

Des projets de production énergétique avec 1400 mégawatts cumulés exclusivement sur la base d’énergies renouvelables ont été approuvés cette année, avec des plans pour accroître le soutien aux projets basés sur les énergies renouvelables en 2018 dans le cadre du Nouveau Deal pour l’énergie en Afrique.

D’après le président de la Banque, Akinwumi Adesina, “nous sommes clairement en première ligne en matière d’énergie renouvelable. Nous allons aider l’Afrique à exploiter tout son potentiel énergétique, tout en développant un mix énergétique équilibré pour soutenir l’industrialisation. Notre engagement est d’assurer une étude à 100% des impacts climatiques pour tous les projets financés par la Banque”.

La part des projets d’énergie renouvelable dans le portefeuille des investissements pour la production énergétique de la Banque est passée de 14% en 2007-2011 à 64% en 2012-2016.

L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) dont l’objectif est de produire 300 Gigawatts (Gw) d’énergie renouvelable en 2030 et 10 Gw d’ici 2020, est désormais pilotée par la Banque, comme l’avaient demandé les chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique. Le G7 a promis d’accorder 10 milliards de dollars à cette initiative lancée par la COP21 avant d’être approuvée par l’Union africaine.

Le 08 novembre 2017, le Groupe de la BAD a approuvé son Second Plan d’action sur le changement climatique, 2016-2020 (Ccap2), en tant que message clair de son engagement à aider les pays africains à mobiliser des ressources pour appuyer la mise en œuvre des contributions déterminées à l’échelle nationale des pays membres régionaux, de manière à ne pas faire obstacle au développement.

L’approbation de ce plan d’action évoque les discussions à la COP23 à Bonn, en Allemagne, pour renforcer la riposte mondiale à la menace du changement climatique et atteindre l’objectif de l’Accord de Paris du maintien de la hausse des températures mondiales à 1,5 degré celsius.

Le Ccap2 est conçu pour intégrer les Cinq priorités de la Banque dans l’Accord de Paris, l’agenda de développement 2030, le Cadre de croissance verte de la Banque et les leçons tirées dans le cadre de la mise en œuvre du premier plan d’action pour le changement climatique (Ccap1) – 2011-2015.

Dans le cadre de sa mission élargie, en tant que partie prenante du Nouveau Deal pour l’énergie en Afrique, le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a, le 15 décembre 2017, approuvé un investissement de 20 millions de dollars dans le Fonds Evolution II – un fonds fiduciaire privé panafricain pour une énergie propre et renouvelable.

L’investissement de la Banque dans le Fonds Evolution II reflète le Top 5 des priorités de développement de la Banque, l’éclairage et l’électrification de l’Afrique et l’engagement de la Banque à promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Afrique.

Le Fonds Evolution II devrait contribuer à une croissance verte et durable en créant 2750 emplois et en s’inspirant du Fonds Evolution II (qui a créé 1495 emplois, dont 20% pour les femmes et produit 838 Mw d’énergie éolienne et 87 Mw d’énergie solaire photovoltaïque. Il est estimé que le Fonds Evolution I a permis d’éviter 1.190.469 émissions de dioxyde de carbone par an.

Conformément à son engagement en faveur des énergies renouvelables et dans le cadre des réformes institutionnelles en cours, au premier trimestre de 2017, la Banque a nommé Ousseynou Nakoulima, directeur pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique. Il apporte son expérience internationale en développement et gestion des programmes et partenariats pour l’exploitation des énergies renouvelables, de son travail au Fonds Vert pour le climat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here