L’Extrême-Nord du Cameroun sous le diktat de la famine

0

Les autorités camerounaises ont indiqués que trois millions de personnes sont actuellement menacées de famine dans l’Extrême-Nord du pays. Ce du moins la conclusion rendue par ces dernières à l’occasion de la réunion de crise tenue à Maroua, sous la présidence des ministres de l’Eau, des Pêches et des Industries animales, Basile Atangana Kouna et le Dr Taîga.

Pourtant, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (Hcr) avait tiré la sonnette d’alarme, craignant un tel scénario dans cette partie sahélienne du pays. L’extrême-Nord du Cameroun fait face, à l’heure actuelle, à une grande sécheresse. A cette problématique, cette partie du Cameroun accueille les réfugiés nigérians qui fuient les exactions de la secte islamiste Boko Haram et des déplacés internes. Ainsi, si rien n’est fait dans l’urgence, les participants de cet atelier redoutent une situation plus alarmante à cause des effets centrifuges que les pouvoirs publics ont de plus en plus de mal à contenir.

Pour rappel, en octobre dernier, l’Organisation internationale pour les migrations (Iom) comptabilisait déjà 237.964 déplacés internes, ajoutés à plus de 80.000 nigérians dans le septentrion et plus de 260.000 centrafricains à l’Est, l’Union européenne et le Japon octroyaient des dons respectifs de 12 milliards et 1,75 milliard FCFA au Programme alimentaire mondial (Pam) en vue de la gestion des urgences sur le sujet.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here