L’agriculture climato-intelligente au cœur de l’atelier de la BOAD

0

En conclave à Lomé, dans la capitale togolaise, les 09 et 10 janvier 2018, la BOAD vise à promouvoir l’agriculture climato-intelligente.

L’atelier a réuni les autorités nationales et les agences d’évaluation environnementale de cinq pays d’Afrique de l’Ouest : le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo. La BOAD, l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la CEDEAO et la Commission de l’UEMOA, entendent doter la sous-région d’un Fonds pour réduire la vulnérabilité aux risques climatiques des agriculteurs et des pasteurs ; apporter une assistance technique aux groupements de producteurs pour la mise en œuvre de sous-projets ayant un coût-efficacité avéré ; et réaliser des ouvrages de maitrise de l’eau et de gestion des pâturages. Ces participants à l’atelier de Lomé se sont aussi penchés sur les changements et la variabilité climatiques qui constituent une menace pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest. Les agriculteurs de la région payent le plus lourd tribut car ils voient leurs productions agricoles considérablement chuter à cause de la hausse des températures, de la variabilité des précipitations et de l’accroissement de la fréquence des événements extrêmes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here