Le FIE finance la promotion de l’agriculture africaine

0

Le Fonds d’investissement européen (Fie) a mobilisé 1.4 milliards d’euros pour assurer la promotion de l’agriculture du continent noir qui devait se servir des réseautages pour y accéder lors du forum germano-africain consacré à l’agrobusiness tenu la semaine dernière à Berlin.

Le Dr Hermann Onko Aeikens, secrétaire d’Etat Allemand en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation qui a présidé cette rencontre a indiqué que, dans le cadre du Fonds d’investissement européen (Fie), un montant de 1.4 milliards d’euros est disponible pour la promotion de l’agriculture et qu’il suffit de savoir profiter des réseautages pour y accéder. Selon lui, ces dernières années ont été décisives pour approfondir le partenariat avec l’Afrique car le contient avait besoin d’importants investissements nationaux et internationaux, saluant les performances réalisées par certains pays du continent africain dans le domaine agricole non sans alerter sur les risques qui menacent d’autres. A en croire M. Aeikens, plusieurs pays africains ont réalisé de grands progrès dans le secteur de l’agriculture. Estimant qu’à l’horizon 2025, le 1/3 de la population africaine serait concerné. Suffisant pour lui d’inviter à miser sur le rôle social de l’agriculture qui se résume en termes de création d’emplois et de revenus ruraux avec le développement et la modernisation de la chaîne de valeur en amont et en aval.

Il a, par ailleurs, plaidé pour des investissements responsables, une gestion fiable des questions foncières et des ressources naturelles. Déclinant l’agenda 2063 dans les projections, Dr Hermann a souligné l’importance de soutenir l’Afrique avec la création de centres de formation, la promotion de la recherche qui est la clé de l’innovation, la définition du cadre légal pour les privés afin d’asseoir un développement durable.

Au cours de ses échanges, le développement agricole de l’Afrique était au centre des réflexions. Perçue comme étant une priorité pour les autorités africaines, l’agriculture a besoin de conditions appropriées et de facteurs favorisants pour se développer. Pour se faire, « travailler, la main dans la main, avec les partenaires africains » serait nécessaire, selon les organisateurs du forum, Dr Stefan Liebing, président de Africa-Varein der Deutschen Wirtschaft, et Dr Arnd Nenstiel, vice-président l’Alliance allemande pour l’agrobusiness, qui n’ont pas manqué de dresser les axes de coopération consistant à améliorer la productivité en garantissant des récoltes stables, assurer une production durable de produits agricoles aux populations rurales tout en leur permettant de garantir leurs propres moyens de subsistance.

Au terme de la rencontre, une convention de partenariat a été signée entre l’Alliance allemande pour le Développement économique et l’Alliance allemande pour l’Agrobusiness afin d’appuyer davantage cette coopération, séance à laquelle le ministre sénégalais délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes, Dr Moutapha Lo Diatta a pris part.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here