L’UE accompagne le Sénégal dans la fourniture de l’eau

0

L’Union européenne a clairement affiché sa volonté d’accompagner le Sénégal dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. C’est du moins ce qu’a indiqué Neven Mimica, commissaire européen pour la coopération internationale et le développement lors de la conférence de reconstitution de ressources pour le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) à Dakar au Sénégal parrainée par Emanuel Macron et Macky Sall.

En marge de cette conférence, le commissaire Neven Mimica et le ministre sénégalais de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba ont procédé, en présence du président du Sénégal Macky Sall et de Emmanuel Macron, président de la République française à la signature d’une convention de financement d’un montant de 26 milliards FCFA pour un appui budgétaire sous forme de don au secteur de l’eau et de l’assainissement au Sénégal. A cet appui de l’Union européenne, s’ajoute un prêt budgétaire sectoriel non-ciblé de l’Agence française de développement (Afd) d’un montant de 26,9 milliards FCFA. Le décaissement de ce don au trésor public du Sénégal sera échelonné sur quatre années (2018-2021). Il sera soumis à des conditions d’éligibilité liées à la mise en œuvre de la politique sectorielle, au maintien de la stabilité macro-économique, à l’amélioration de la gestion des finances publiques et à la transparence budgétaire. Cet appui budgétaire sectoriel a pour objectif d’accompagner l’évolution de la politique publique du Sénégal dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de la gestion intégrée des ressources en eau (Gire) dans un moment marqué par de forts besoins en investissements et des réformes importantes au niveau institutionnel. De l’avis de Neven Mimica, Commissaire européen pour la Coopération internationale et le développement, « l’accès équitable et durable à une eau potable saine, à l’assainissement et à l’hygiène est une condition préalable à la santé, au bien-être et à la croissance. Les ressources en eau sont en outre particulièrement exposées au changement climatique, qui menace l’agriculture et la sécurité alimentaire. Cet appui budgétaire sectoriel de l’Union européenne, sous forme de dons, contribuera de façon décisive à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (Pse) et à ceux de la politique sectorielle de l’eau et de l’assainissement du Sénégal ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here