Tchad : la saison chaude pourrait commencer plutôt que prévue

0

La saison chaude en 2018 au Tchad pointe en février alors que l’année dernière à cette même période, les habitants de N’Ndjamena se couvraient encore contre l’harmattan. Mardi 06 février 2018, le thermomètre marquait 39°C dans la capitale tchadienne, un fait bien ressenti par les populations.

Cette situation a contraint les habitants à changer leur port vestimentaire (pulls et manteaux contre des chemises, chemisiers et robes légères). « Hier (Ndlr : 06 février 2018) déjà il faisait un peu chaud, aujourd’hui aussi il fait chaud, un peu plus fort qu’hier quand même », constate Yanyam, une jeune femme habitant le quartier Moursal. Est-ce la saison sèche qui se profile déjà à l’horizon, la saison chaude ? « S’il commence déjà à faire chaud maintenant alors que nous sommes qu’en début de février, ça va être grave en mars », s’inquiète Sylviane, une dame habitant le quartier Sabangali. Rappelons que le mois de mars est réputé être le plus chaud de l’année au Tchad avec des températures atteignant 40°C. Bien de tchadiens redoutent ce mois car il est une période difficile pour les malades.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here