Le Kévazingo actuellement protégé au Gabon

0

La République du Gabon vient d’officialiser le 23 février 2018 lors du Conseil des ministres la mise en réserve du Kévazingo, bois précieux des gabonais qui fait l’objet d’un trafic effréné. En termes clairs, l’abatage et l’exploitation de ce bois sont maintenant désormais interdits sur l’étendue du territoire.

Le gouvernement du Gabon, après avoir assisté d’une manière inerte à un tapage médiatique sur le trafic effréné de Kévazingo, (Ndlr : Essence visiblement en voie de disparition) par des forestiers asiatiques véreux principalement, a décidé de mettre en réserve cette espèce végétale.

Dans le dessein d’encadrer juridiquement cette décision, un décret en conformité avec le Code forestier gabonais a été signé. Une décision récompensant le combat mené par des ONG environnementales tel Brainforest. Objectif : sauvegarder cette espèce menacée par un trafic illicite alimenté, selon secrétaire exécutif de Brainforet, Marc Ona Essangui, « par des fonctionnaires des Eaux et Forêts, des agents de force de police et de gendarmerie ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here