Vers la poursuite de la réforme agraire en Afrique du Sud

0

Ce n’est le bout du tunnel pour les fermiers blancs en Afrique du Sud. En effet, Cyril Ramaphosa compte réviser la constitution pour faciliter l’expropriation des terres agricoles sans compensation au profit de la majorité noire du pays. Ainsi, il s’inscrit dans la même logique que son prédécesseur, Jacob Zuma qui  avait affiché cette intention lors de son second mandat.

« Comme l’agriculture demande des terres, nous allons accélérer notre programme de redistribution. Non seulement pour corriger une grave injustice historique mais aussi pour amener plus de producteurs vers le secteur agricole et offrir plus de terres cultivables à notre peuple. Notre approche inclura l’expropriation de terres sans compensations financières. Nous sommes déterminés. Nous demandons d’ailleurs tout spécialement aux institutions financières de notre pays de devenir nos partenaires dans la mobilisation de ressources afin d’accélérer le programme de redistribution de terres et de traiter l’agriculture comme un secteur pourvoyeur d’emplois et prometteur.», a affirmé le nouveau président de la nation arc-en-ciel dans le discours sur l’état de la nation qu’il a prononcé le vendredi 16 février 2018 devant le parlement au Cap.

Une sortie bien accueillie par le chef de fil de l’opposition Julius Malema. « Nous sommes favorables à l’expropriation des terres sans compensation et nous saluons la réduction de la taille du gouvernement. De cela, nous sommes satisfaits.», s’est-il réjouit.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here