La Tunisie et l’Algérie s’accordent sur la production d’hydrocarbures

0

Les autorités tunisiennes et algériennes ont, lors d’un comité ministériel bilatéral consacré à l’énergie algéro-tunisienne, retenu des projets d’exploration des hydrocarbures. En termes clairs, le ministre algérien de l’Energie, Mustapha Guitouni et son homologue tunisien Khaled Kaddour, ont officialisé ces projets mardi 27 février 2018 à Tunis à l’occasion des travaux de ce comité.

Au cours de ces échanges, les deux parties ont débattu sur les contrats et les projets liés à l’exploration/production d’hydrocarbures et sur la nécessité d’accélérer les travaux sur les blocs du portefeuille d’exploration de Numhyd, société algéro-tunisienne (Etap et Sonatrach) situés au sud de la frontière algéro-tunisienne. En outre, les deux ministres et leur délégation se sont accordés sur la poursuite des discussions autour du renouvellement du contrat d’approvisionnement de la Tunisie en gaz naturel au-delà de 2019, de l’alimentation de la Tunisie en gaz butane et de l’augmentation des volumes d’approvisionnement en GPL.

Un jumelage entre les agences algérienne et tunisienne

Elles ont par ailleurs approuvé le lancement des travaux d’approvisionnement de la ville historique de Sakiet Sidi Youcef en gaz naturel à partir des réseaux algériens. À ce propos, M. Guitouni a rappelé « l’importance symbolique de cette décision qui vient en application des orientations et instructions de Son Excellence le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, dans le cadre des actions de commémoration des événements historiques de Sakiet Sidi Youcef durant lesquels des martyrs algériens et tunisiens sont tombés au champ d’honneur ». Le projet de réalisation devrait se concrétiser avant la fin de l’année en cours. Concernant le volet électricité, les deux ministres ont décidé de poursuivre les efforts de développement des capacités d’interconnexion pour consolider le système électrique régional et faciliter les échanges commerciaux et de secours dans le cas d’incidents majeurs.

Les ministres ont enfin abordé la possibilité de mise en place d’un jumelage entre les agences algérienne et tunisienne d’efficacité énergétique (Aprue et Anme) et de renforcement du volet formation ainsi que des échanges d’expériences et de savoir-faire entre les deux pays.

 Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here