Energie solaire : l’Arabie saoudite à la rescousse du Sénégal

0

Les ministres des Affaires étrangères saoudien, Abdullah bin Zayed Al Nahyan et sénégalais Me Sidiki Kaba ont signé le 6 mars 2018 à Dakar, dans la capitale sénégalaise un accord de prêt de 13 millions $ au profit des campagnes sénégalaises visant à financer des projets d’énergie solaire. Ce prêt est accordé dans le cadre du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement.

La signature de cet accord coïncide avec l’annonce de l’Overseas private investment corporation (Opic) des Etats-unis affirmant que 2,4 milliards $ ont été alloués à neuf pays du continent noir dans le cadre du US Power Africa Initiative : Ghana, Guinée, Nigeria, Sénégal, Togo, Kenya Afrique du Sud, Tanzanie et Zambie.

L’Overseas private investment corporation est un des 12 partenaires publics américains faisant partie de l’initiative lancée en 2013. Au total, 88 projets ont été soutenus financièrement ce qui devrait ajouter 7 400 Mégawatts (Mw) au réseau africain. Selon les responsables de Power Africa, 50 millions de personnes auraient déjà bénéficié des retombées du projet.

Parmi eux, la Guinée, où la demande en énergie devrait tripler d’ici à 2027 et une centrale thermique de 50 Mw a été construite dans ce sens. Au Nigeria, se monte un projet pour distribuer des kits solaires sur la base de « paie-en-passant » (« pay-as-you-go »). Tandis qu’au Sénégal, une centrale thermique de 53 Mw et une centrale éolienne de 158 Mw devraient accroître de 35% la capacité installée sur le plan national.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire