La première édition de l’événement Futur.e.s in Africa organisée au Maroc

0

La première édition de l’événement Futur.e.s in Africa a été organisée par Cap Digital et Maroc Numeric Cluster au siège de la région de Casablanca les 1 et 2 mars 2018.

Au cours de cette rencontre dédié à l’innovation et à la technologie, encore inédit au Maroc, a eu pour vocation de regrouper les écosystèmes innovants de France, du Maroc et plus globalement d’Afrique. Ouvert aux professionnels, mais aussi à la jeunesse. L’événement regroupé 30 startups, 50 speakers et de nombreux visiteurs. Les deux journées ont été rythmées par des rencontres, des conférences et des ateliers, autour de thématiques telles que la santé, l’éducation et les territoires.

Selon les organisateurs, les 30 startups venues du Maroc (10), d’Afrique SSA (10) et de France (10) ont fait la démonstration de leurs produits, services et technologies. Au-delà de son caractère professionnel, cet événement a ouvert ses portes aux collégiens, lycéens et étudiants durant l’après-midi du vendredi 2 mars.

En tant que partenaire de Futur.e.s in Africa, le groupe Société Générale est intervenu en animant un atelier autour de la thématique de « l’éducation financière, à l’ère du numérique ». Valérie-Noëlle Kodjo Diop, Directrice Innovation-Stratégie-RSE de la Business Unit Afrique, a précisé « Cet atelier autour de l’éducation financière va nourrir nos réflexions autour des problématiques rencontrées par les populations encore non bancarisées, principalement issues du secteur informel ».

Asmae Hajjami, Directeur général adjoint de Société Générale Maroc, a commenté « Société Générale est à la fois une banque de référence en Afrique, présente dans 18 pays africains, et très active sur les sujets de l’innovation, de la transformation digitale, de la proximité avec les éco-systèmes. De ce fait, il nous a semblé naturel d’être partenaire de cet évènement d’envergure qui stimule les échanges, le partage d’expériences et la créativité. Après avoir lancé Bankaty, nouveau service d’ouverture et de gestion de compte en ligne, nous poursuivons nos réflexions au service de la simplification des parcours clients et d’une meilleure consommation de la banque et des services financiers ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here