Afrique du Sud : la NUMSA perd son procès face au REIPPP

0

L’Union nationale des métallurgistes (Numsa) sud-africaine a été déboutée par la Haute Cour de la province de Gauteng. La Numsa avait requis un arrêt du Programme national d’énergies renouvelables (Reippp). L’association professionnelle avait en effet, demandé à la justice d’arrêter le processus de signature de 27 contrats de construction de centrales d’énergies renouvelables d’une valeur estimée à 4,7 milliards $. Selon la Numsa, la mise en place de ces centrales pourrait entrainer une surcapacité électrique qui conduirait à des licenciements dans le rang de ses membres.

La Haute Cour a estimé qu’il ne s’agissait pas d’une requête urgente et qu’elle pouvait être mise de côté pour le moment. En effet, lors de l’introduction de sa motion, il y a environ 3 semaines, la Numsa avait, sur la base de l’urgence de sa requête, obtenu la suspension par la Cour, de la signature des contrats prévue pour le 17 mars 2017.

Pour rappel, ces projets de construction de centrales sont en suspens depuis environ 2 ans. Ils ont longtemps été reportés par l’Eskom, la compagnie en charge de la fourniture électrique. L’ancienne direction de la compagnie affirmait en effet, que la signature de ces contrats mettrait en péril son équilibre financier, ralentissant le processus malgré les injonctions gouvernementales. Elle a depuis, été entièrement renouvelée, suite à la crise financière qui a mené la compagnie, le secteur électrique et l’économie sud-africaine toute entière au bord du gouffre.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here