« Les Etats unis pourraient respecter les engagements pris à Paris »

0

Antonio Guterres est optimiste quant au respect de l’Accord de Paris par les Etats unis. Dans une interview accordée au correspondant de RFI à San Francisco, Eric de Salve, le  secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu) n’a pas hésité à afficher son espoir. « Indépendamment de la position du gouvernement, les Etats unis pourraient être en mesure de respecter les engagements pris à Paris », a-t-il affirmé jeudi 29 mars 2018.

Poursuivant son speech, M. Gutteres confie : « nous avons observé dans beaucoup de villes et d’Etats un engagement très fort envers l’accord de Paris, si bien que certains indices vont même dans une meilleure direction que ce qui était le cas récemment ».

En annonçant en juin dernier le retrait unilatéral de l’accord de Paris sur le climat, Donald Trump n’avait pas seulement suscité un tollé international, poussant l’Elysée à parler de la « responsabilité face à l’histoire » de Donald Trump. Le président américain avait aussi choqué dans son propre pays. Nombre de villes, comme New York, et d’Etats, comme la Californie, avaient alors promis d’entrer en résistance et de respecter les objectifs malgré le retrait des Etats unis.

Donald Trump avait justifié ce retrait par le coût de la réduction de 25% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2025 pour l’économie américaine. Mais son administration ne désarme pas. Selon le New York Times, la Maison Blanche s’apprête à assouplir la règlementation des émissions de gaz à effet de serre pour favoriser les constructeurs automobile. En face, Antonio Gutteres prévient : le réchauffement climatique est, selon l’Onu, « la menace la plus systémique pour l’espèce humaine ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here