Energies renouvelables : la BEI et l’ATI au chevet de l’Afrique subsaharienne

0

La Banque européenne d’investissement (Bei), en partenariat avec l’Agence africaine d’assurances commerciales (Ati) a lancé un fond de 1 milliard $ dédié aux énergies renouvelables en Afrique subsaharienne.

Les deux institutions sont appuyées dans leur mission par l’Allemagne et la Banque mondiale dans le cadre de leur engagement à soutenir l’Initiative Sustainable Energy for All, lancée par les Nations unies. La plateforme dénommée African Energy Guarantee Facility (Aegf) a été créée afin de fournir jusqu’à 1 milliard $ de réassurance aux projets d’énergies renouvelables mis en place en Afrique, un continent qui nécessite un investissement annuel de 20 milliards $ dans le secteur énergétique.

« Les investissements durables dans le secteur énergétique africain sont nécessaires afin d’améliorer l’accès à l’énergie et d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables. Le partenariat noué entre (Bei), l’Ati et Munich Re combine la connaissance et l’expérience techniques et financières nécessaires pour abolir les barrières à l’investissement dans le secteur », a affirmé Catherine Collin, la représentante de la Bei.

« Cet instrument est particulièrement important parce qu’il donne aux financiers et aux investisseurs dans le secteur énergétique africain, la garantie que leurs investissements sont entièrement couverts. Cette assurance permettra éventuellement d’assurer la production d’une énergie à moindre coût pour ce continent qui abrite désormais 6 des 10 pays à croissances économiques les plus rapides au monde », a affirmé Joseph Ngoroge, le ministre kényan de l’énergie, présent lors du lancement de la facilité.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here