La Deutsche Welthungerhilfe s’investit dans la sécurisation foncière au Burkina Faso

0

C’est désormais officiel. L’Organisation non gouvernementale (Ong) allemande de coopération au développement et d’aide d’urgence Deutsche Welthungerhilfe a lancé un projet de sécurisation foncière au profit des petits exploitants agricoles le 5 avril 2018 au Burkina Faso.

Baptisé Partenariat multi Acteurs (Map), le projet qui est le fruit d’une étroite collaboration entre la confédération paysanne du Faso (Cpf) et la Deutsche Welthungerhilfe permettra à l’ONG allemande et à la Cpf – qui regroupe 16 Organisations paysannes faitières nationales dans le pays – de faire du plaidoyer pour l’application des règlementations foncières en vigueur au Burkina et pour la sécurisation du foncier au profit des exploitants agricoles en milieu rural. L’initiative lancée par la Deutsche Welthungerhilfe est estimée à un coût global de 180 millions de francs CFA.

D’après le vice-président de la Cpf, Boureima Diallo, « des droits fonciers inadaptés et non sécurisés augmentent la vulnérabilité, la faim et la pauvreté et peuvent même conduire à des conflits et des dégradations environnementales», souligne-t-il. Saluant la mise en œuvre de ce projet, dans un contexte où une course effrénée vers la terre conduit le plus souvent à un accaparement et à l’expropriation de petits exploitants agricoles.

Pour sa part, Jean Philippe Jarry, directeur pays de la Deutsche Welthungerhilfe a estimé que « la sécurisation foncière est un défi qu’il faut relever au Burkina Faso. »

Pour rappel, depuis sa fondation en 1962, la Deutsche Welthungerhilfe a investi près de 3 milliards d’euros dans quelque 8 000 projets d’aide au développement. L’organisation est présente dans 70 pays en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here