Le Maroc et l’Inde renforcent leur coopération énergétique

0

Le ministre marocain de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah et des responsables indiens du secteur de l’énergie ont profité des entretiens qui ont eu lieu mardi 10 avril 2018 à New Delhi, dans la capitale indienne pour évoquer les moyens permettant les deux parties à renforcer leur coopération bilatérale dans le domaine de l’énergie.

Au cours de ce tête-tête avec le ministre indien des Energies nouvelles et renouvelables, M. Raj Kumar Singh, M. Rabbah, à la tête d’une délégation marocaine en visite de travail en Inde (du 10 au 12 avril 2018), a rappelé les profonds liens unissant le Maroc et l’Inde ainsi que la remarquable coopération entre l’Office chérifien des phosphates (Ocp) et des entreprises indiennes.

Le ministre, qui avait pris part jeudi 12 avril passé à la 16ème réunion ministérielle du Forum international de l’énergie, n’a pas caché la volonté du Royaume de consolider les relations de partenariat économique dans le domaine des énergies renouvelables et de l’énergie en général avec l’Inde.

Lors de cette réunion, à laquelle a pris part le second de l’ambassadeur du Maroc en Inde, Hassan Mostefi Alaoui, M. Rabbah a passé en revue la stratégie nationale des énergies renouvelables qui ambitionne la production de 42% des besoins énergétiques de sources renouvelables d’ici à 2020 et 52% d’ici à 2030, mettant en avant l’importance de la création d’un centre marocco-indien d’excellence dans le domaine des énergies renouvelables pour établir un échange fructueux d’expériences et d’expertises entre les deux pays et avec le continent africain, sur la base de quatre axes qui concernent la formation continue, la formation initiale, la gouvernance énergétique et les rencontres B to B.

De son côté, M. Kumar Singh a rappelé les succès réalisés par le Maroc et l’Inde dans la fertilisation des terres agricoles, exprimant son souhait que ces succès puissent s’étendre à d’autres secteurs économiques dans la perspective de consolider davantage la coopération entre les deux pays.

Ce mémorandum vise également à développer les technologies des énergies renouvelables

Le responsable indien a appelé à accorder de l’importance au volet économique dans le développement du secteur de l’énergie au vu de son rôle important dans la création d’emploi, affirmant la nécessité de mettre en avant les atouts communs des deux pays et d’encourager les entreprises marocaines et indiennes à mettre en place des joint-ventures, relevant que le Maroc, qui a des liens privilégiés avec l’Europe, est à même d’offrir à l’Inde une plateforme d’accès aux marchés prometteurs du vieux Continent.

A l’issue de cette réunion, les deux parties ont signé un mémorandum d’entente visant à mettre en place les bases d’un partenariat institutionnel pour promouvoir et consolider la coopération technique en matière d’énergies renouvelables dans l’intérêt des deux pays.

Ce mémorandum vise également à développer les technologies des énergies renouvelables, à renforcer les capacités, à former le personnel technique et scientifique, à échanger des informations techniques, à organiser des ateliers communs et à réaliser des recherches et des projets conjoints dans ce domaine.

Les deux pays ont également souligné l’importance de l’Alliance solaire internationale et son rôle de premier plan dans le développement des solutions appropriées en la matière, affirmant leur volonté commune de concrétiser les objectifs de l’Alliance à travers le développement et la généralisation des solutions de l’énergie solaire par le biais du financement, de la recherche et du renforcement des capacités.

Rebbah s’est également entretenu avec le ministre indien du Pétrole et du gaz, M. Dhamendra Pradhan avec lequel il a fait part de la volonté du Royaume, qui a fait de grands progrès dans le domaine de l’énergie, d’élargir sa coopération avec l’Inde, notamment en ce qui concerne le développement de l’exploitation de ses ressources énergétique.

Le ministre a présenté à son interlocuteur les différentes stratégies sectorielles du Royaume et formulé le souhait de voir les entreprises indiennes prospecter auprès des entreprises marocaines les opportunités tant au niveau du marché national qu’au niveau des marchés africains qui regorgent de potentialités.

Parvenir à une production de 6000 Mégawatts

Pradhan a affirmé, pour sa part, de la nécessité de rehausser la cadence de la coopération entre l’Inde et le Maroc dans le domaine de l’exploitation et du développement des ressources énergétiques, soulignant que l’Inde qui importe la majorité de ses besoins en produits bruts, exporte toutefois des produits pétroliers finis vers plusieurs pays voisins.

Par ailleurs, M. Rebbah et la délégation qui l’accompagne ont visité l’Institut national de l’énergie solaire, qui abrite également l’Alliance solaire internationale. La délégation a visité les différents laboratoires de l’Institut et pris connaissance des toutes dernières technologies en matière de développement de l’énergie solaire et ses divers usages.

Lors d’échanges après une projection vidéo sur l’Institut et l’Alliance solaire internationale et ses objectifs, M. Rebbah a indiqué que le Maroc, qui s’assigne l’objectif de parvenir à une production de 6000 Mégawatts (Mw) d’électricité, aspire également à assurer 52% de ses besoins énergétiques à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Les énergies renouvelables offrent aux pays africains l’opportunité de développer et moderniser leur économie, de créer de nouvelles activités et débouchées, en plus des perspectives de capter une partie des investissements dans le secteur de l’énergie.

L’Institut national de l’énergie solaire, relevant du ministère indien des énergies renouvelables, est une institution leader dans le domaine du développement de l’énergie solaire à travers son rôle de catalyseur en matière de recherche et de développement des nouvelles technologies liées à ce secteur.

L’alliance solaire internationale, créée en 2015 dans le cadre d’une initiative lancée par l’Inde et la France lors de la COP21, est une organisation internationale qui a pour objectif d’accélérer le déploiement de l’énergie solaire dans les 121 pays à fort ensoleillement.

L’Alliance, dont le siège a été implanté à Gurugram, dans l’Etat indien de l’Haryana, a pour objectif de parvenir à la production d’un trillion de Mw d’électricité à partir de l’énergie solaire à l’horizon 2030.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here