Recycler les vieux téléphones afin de sauver les gorilles d’Afrique

0

Le zoo d’Amnéville en Moselle, un département français faisant partie de la région Grand Est, ambitionne de recycler les vieux portables pour sauver les gorilles d’Afrique. Cette décision fait suite au constat selon lequel, ces appareils sont bourrés de coltan, un minerai présent dans le sous-sol du Congo ou du Gabon, néfaste à ce type d’animaux. Pire, les fabricants rasent les forêts où ils vivent pour y construire des mines.

Les gorilles du zoo d’Amnéville ont eu droit à un drôle de goûter mercredi 25 avril 2018 à des téléphones portables géants en carton remplis de foin et d’amendes. Une façon pour le zoo, de sensibiliser ses visiteurs au recyclage des téléphones portables car ce geste simple pourrait bien aider à sauver les gorilles en Afrique.

Récupérer le coltan des circuits imprimés

Car nos portables contiennent tous du coltan dans leur circuit imprimé et ce minerai, extrait du sous-sol de la République du Congo et du Gabon, est une des causes de la déforestation du continent africain. En Moselle, le zoo d’Amnéville a donc décidé de collecter les vieux portables de ses visiteurs pour protéger les gorilles.

« Le coltan est prélevé directement dans l’habitat naturel du gorille, en rasant les forêts, explique plus en détail Marion Cabrol, animatrice du zoo. On prive donc le gorille de son habitant et il risque de disparaître. Au parc on s’est donc demandé quel axe de sensibilisation on pourrait avoir pour des visiteurs français qui ne pensent pas à lutter contre les menaces africaines. Or on pense peu à recycler nos vieux téléphones, par sentimentalisme ou parce qu’on les oublie au fond d’un tiroir. En les recyclant, on leur donne une seconde vie et cela permet de limiter la destruction des forêts en Afrique. Ça nous permet d’ajouter une petite pierre à l’édifice de la protection des espèces. »

Et cerise sur le gâteau, les téléphones récoltés par le zoo d’Amnéville sont ensuite confiés à Lorraine Atelier, une entreprise adaptée de Rombas qui recycle le coltan. Un circuit court, qui crée donc, en plus, de l’emploi en Lorraine.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here