Risque de famine au Sénégal : Alioune Ndiaye tire la sonnette d’alarme

0

Le président de l’Union internationale des syndicats des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, du commerce, du textile et activités similaires, Alioune Ndiaye a alerté sur la famine rampante que connaissent certaines populations du Nord du Sénégal. Déduisant que cette situation est due au manque de volonté politique, non sans indexer le « phénomène de l’accaparement des terres opéré par les multinationales étrangères qui appauvrissent les cultivateurs ».

Ndiaye s’exprimait lors d’un atelier qui s’assigne comme objectif de renforcer les capacités des délégués du personnel de l’Union des travailleurs du Sénégal (Uts) le 25 avril 2018 à Pikine, au siège de ladite structure en collaboration avec la Fédération nationale agro-alimentaire et forestière de France, qui fait partie de la Cgt, représentée par son secrétaire général Julien Huck.

De son côté, Julien Huck, secrétaire général de l’Union internationale de l’agriculture et de l’alimentation, membre de la grande famille de Fédération syndicale mondiale, préconise de « se battre contre l’accaparement des profits et contre le creusement des inégalités par le patronat ». « Le système capitaliste est en crise…Il y a 1 milliard d’êtres humains qui meurent de faim », avertit-il à propos de la famine qui menace le Nord du Sénégal.

Pour poser un acte fort dans le sens d’endiguer toute menace de crise alimentaire ou famine en Afrique, il est prévu deux importantes rencontres à Dakar au moins de décembre 2018 : la deuxième conférence africaine des syndicats des travailleurs de l’Agriculture et de l’Alimentation et la réunion du Comité exécutif de l’Union internationale de la Fsm.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here