L’Indonésie accueillera le Forum foncier mondial en septembre 2018

0

La ville de Bandung en Indonésie aura l’honneur d’accueillir le prochain Forum foncier mondial (Ffm) prévu du 22 au 27 septembre 2018. Initiée par l’International land coalition (Ilc), cette rencontre internationale de niveau sera placée sous le thème : « Tous unis pour les droits fonciers, la Paix, et la Justice », l’évènement se veut un creuset de réflexion participative face aux enjeux fonciers à l’échelle planétaire.

« Tous les deux-trois ans, l’Ilc organise le Forum foncier mondial. Cet événement unique réunit des membres de la Coalition et toutes sortes de parties prenantes telles qu’organisations locales, militants, ONG locales et nationales, chercheurs, organisations multilatérales et agences gouvernementales du monde entier, qui se rassemblent pour améliorer leur compréhension des liens politiques, économiques, environnementaux et sociaux complexes et dynamiques entre la gouvernance foncière, la sécurité alimentaire, la pauvreté et la démocratie. En rassemblant tous les membres et principaux partenaires du réseau, le Forum leur donne l’occasion de tirer des enseignements des défis, mais également des réussites de la gouvernance foncière, et d’y contribuer », explique l’institution internationale sur son site internet.

De quoi augurer de riches échanges dans un contexte marqué par les accaparements massifs de terres agricoles. « Le programme est structuré de façon à permettre à des participants qui ne sont pas nécessairement amenés à interagir régulièrement de débattre, d’échanger, d’apprendre des expériences et réussites de chacun, d’élaborer des stratégies et de créer des liens afin de faire naître de nouvelles perspectives. Le Forum est également l’occasion pour les 206 membres de l’Ilc d’adopter une déclaration, lors de leur Assemblée des membres, par laquelle ils s’engagent à agir », précise le communiqué publié à cet effet.

L’Ilc est une alliance mondiale composée d’organisations de la société civile et intergouvernementales dont l’objectif est de placer le facteur humain au centre de la gouvernance foncière.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here