L’Algérie initie des caravanes de sensibilisation contre les feux de forêts

0

En Algérie, la direction de la Protection civile de Bouira, en collaboration avec la conservation des forêts a donné, samedi 12 mai 2018, le coup d’envoi de la caravane de sensibilisation contre les feux de forêts, plus précisément dans les communes de Haïzer et de Bechloul. Selon les autorités, une série de caravanes seront organisées du 12 au 23 mai 2018.

Après l’étape de Bouira, située dans la région de Kabylie, la caravane va ensuite sillonner les communes de Bordj Okhriss, Lakhdaria, M’Chedallah, Ain Bessem, El Hachimia et Bouira. D’après la Protection civile, les populations qui seront ciblées par cette campagne d’information sont celles habitant à la lisière des forêts.

La même source affirme que l’objectif de cette caravane est de sensibiliser les populations sur la nécessité de préserver le tissu forestier, précisant que le couvert forestier dans la wilaya de Bouira, particulièrement celui situé sur le versant sud de la chaine du Djurdjura, s’est réduit comme une peau de chagrin ces dernières années.

Ceci en raison du phénomène du défrichement, mais aussi et surtout des feux de forêts. Les deux dernières années avaient été marquées par d’incendies ravageurs qui ont consumé des milliers d’hectares du tissu végétal particulièrement à Saharidj, M’Chedallah, Ahnif et Aghbalou.

Les défrichements de centaines d’hectares de surfaces forestières situées à la lisière du tissu urbain, notamment à Ahl Lakser, Ouled Rached, Ahnif, Ath Mansour, Saharidj et Aghbalou ont mis à mal l’écosystème et ont causé des dégâts incommensurables. Les dernières agressions en date du tissu forestier remontrent à quelques semaines, lorsque des individus avaient signalé des défrichements à Aggache à Saharidj.

Il aura fallu l’intervention du chef de daïra, des services des forêts et des citoyens pour arrêter le massacre. A Adhrar Seggane, malgré les nombreux coups de poings des services des forêts et de la gendarmerie nationale, à travers des descentes et des rappels à l’ordre, les défrichements semblent reprendre de plus belle. Ce genre d’actions de sensibilisation pour préserver le tissu forestier sont donc les bienvenus et devront se multiplier et ce, pour permettre aux gens de prendre conscience de la gravité de la situation et surtout de prévenir contre le phénomène des incendiés de forêts.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here