L’Angola pourrait emprunter de l’argent auprès de la Chine pour financer ses projets

0

La République d’Angola ambitionne négocier plus de 15,5 milliards $ sous la forme de facilités de crédit auprès de la Chine afin de financer des projets de développement. C’est ce qu’a indiqué le gouvernement angolais dans sa note d’information aux investisseurs, s’inscrivant dans le cadre d’une nouvelle émission d’obligations, par le pays d’Afrique australe, sur le marché financier.

D’après les informations révélées, ce montant devrait servir à la mise en œuvre de plusieurs projets multisectoriels. En termes clairs, les autorités angolaises espèrent obtenir un financement de plus de 2,5 milliards $ de la part de la Banque chinoise d’Export-Import, pour développer des projets dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie.

Selon des sources officielles, 690,2 millions $ devraient permettre de financer la construction de la route côtière de Corimba, tandis que 760,4 millions $ serviront pour le système de transport d’électricité du barrage Lauchimo.

En outre, le document indique qu’un autre financement de 1,1 milliard $ devrait être injecté dans la construction d’une Académie navale basée à Kalunga.

Enfin, un prêt d’environ 13 milliards $ devrait être négocié avec l’International and Commercial Bank of China (Icbc) dont 1,28 milliard pour la construction du nouvel aéroport de Luanda et 11,7 milliards $ à titre de ligne de crédit pour financer plusieurs projets à travers le pays.

Pour rappel, l’Angola s’est engagé dans un processus de redynamisation de son économie, à travers notamment la privatisation annoncée de 74 de ses entreprises publiques. Selon les récentes estimations du Fonds monétaire international (Fmi), l’Angola prévoit de réaliser une croissance économique de 2,2% cette année.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here