Spoliations foncières : le Roi Mohammed VI saisit par l’ADJM

0

L’Association pour le droit et la justice au Maroc (Adjm), qui regroupe l’ensemble des victimes de spoliations foncières et détournement d’héritage au Maroc, a officiellement saisit le Roi Mohammed VI afin de faire face aux lourdeurs dans le traitement judiciaire de leurs plaintes.

A travers cette démarche, l’Adjm, sollicite une audience avec le Souverain chérifien et compte bien surfer sur la guerre déclarée par Mohammed VI aux spoliateurs fonciers pour faire avancer les réparations judiciaires. « Depuis plus de dix ans, nous avons tout tenté afin de sensibiliser, alerter, interpeller les hautes autorités judiciaires et institutionnelles du royaume sur ce sujet très grave, mais sans succès.», a indiqué l’Association dans son courrier.

Et de s’alarmer, dans une pétition mise en ligne simultanément, de la situation délétère dans laquelle vivent les victimes : « Aujourd’hui démunies et sans aucun recours, des centaines de victimes désorientées sont perdues parce que la spoliation brise leur existence, brise des familles entières qui ne résistent pas aux attaques fourbes des spoliateurs, des centaines de familles qui se sentent trahies et ont perdu toute confiance et tout espoir de justice dans leur pays, jusqu’à ne plus vouloir revenir sur le sol de leurs ancêtres !»

Une situation face à laquelle l’Adjm propose une série de mesures incluant l’abrogation de l’article 2 du Code des droits réels, la création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes de bonne foi, d’une chambre spécialisée avec un parquet et une brigade de police dédiés ainsi que des condamnations des spoliateurs à des peines d’une lourdeur suffisamment dissuasive.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here