États unis : l’Agribusiness Summit, pour intensifier la lutte contre la faim

0

Nos confrères de teles-relay.com ont rencontré le promotteur de la quatrième édition de la conférence internationale de Agribusiness Summit se tiendra du 25 au 27 juillet 2018 au siège des Nations unies à New York, Jean Jacques Njoh Ewane qui est aussi le Chief Executive Officer (Ceo) de Africa Marketing Agency à New York. Lors de cet entretien, M. Ewane nous parle de cette conférence placée sous le thème : « Le rôle primordial de la transformation socio-économique et de la sécurité alimentaire en Afrique ».

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?         

Je suis Jean Jacques Njoh Ewane le Ceo de Africa Marketing Agency à New York, j’ai pendant 14 ans servis tour à tour dans les entreprises industrielles Panafricaines en Afrique, en Europe et depuis 3 ans bientôt je me suis Installé à New York.

Notre mission première est l’accompagnement des investisseurs étrangers vers les pays Africains, particulièrement les investisseurs et bailleurs de fonds Européens, Canadiens et depuis bientôt Américains, nous les aidons à s’installer, à trouver des partenaires sérieux, à représenter leurs marques industrielles, mais aussi et surtout à une mise en relation directe avec les Gouvernements.

Vous êtes le promoteur de la conférence internationale de Agribusiness Summit. Qu’est-ce que c’est que Agribusiness Summit et comment l’idée d’une telle conférence est née ?

Agribuisness Summit est un programme de développement mis sur pied par Africa Marketing Agency dans son élan de lutter contre la faim et son adhésion à l’autosuffisance alimentaire en Afrique. L’Afrique recouvre 60% des terres arables non exploitées du monde. Ce continent peut nourrir la planète qui est ainsi en passe de devenir stratégique.

L’agriculture et l’agro-industrie sont des secteurs par excellence de l’avenir pour les pays Africains. Le Sommet Agribusiness est donc un pan de la relance de ce secteur en plein essor, et à travers cette rencontre annuelle nous en appelons désormais à la mise en œuvre d’un plan agrobusiness plus visionnaire avec un chronogramme et des objectifs clairs et réalistes à atteindre.

La lutte contre la faim et la pauvreté sont des axes majeurs pour les objectifs globaux des Nations Unies, est-ce la vision de votre conférence ?

Absolument je vous l’ai mentionné plus haut, les objectifs des Nations Unies pour le développement durable et la lutte contre la faim en Afrique à l’horizon 2063 sont en droite ligne avec les idéaux de notre conférence, d’où la forte présence des imminentes personnalités des Nations Unies pour exposer et défendre dans les règles de l’art ladite cause.

C’est au siège de l’organisation des Nations unies qu’a lieu la conférence. Pourquoi ce choix et quel sera le thème de la conférence internationale de 2018 ?

En 2018 nous célébrerons l’acte quatre de la conférence Agribusiness, pour la seconde fois consécutive au Siège des Nations unies avec cette année comme Pays Prioritaires et à l’honneur la République du Burkina Faso et la République de Guinée Equatoriale.

Nous avons choisi le Siège des Nations unies pour présenter aux yeux du monde la portée considérable de l’agriculture et permettre aux autorités de cette entité de prendre en compte notre programme Agribusiness comme programme de développement encodé des Nations unies.

Cette année le thème principal est : « Le rôle primordial de la transformation socio-économique et de la sécurité alimentaire en Afrique »

Vous êtes à la quatrième édition de la conférence internationale Agribusiness Summit. Pouvez-vous faire un bilan sommaire des éditions passées ?

Merci, c’est le lieu ici pour nous de saluer les entités, entreprises et autorités à travers le monde dans les cinq continents qui nous ont accompagné le long de ces précédentes années. Nous avons pu en 2016 mettre sur pied un champ d’expérimentation au Cameroun permettant aux agriculteurs de base de mieux cerner le tubercule de manioc dans toute sa chaine d’exploitation.

Nous sommes en pourparlers avec la République du Malawi, notre Partenaire Stratégique en 2017, pour la mise en place d’un système d’aquaculture assortie d’une usine moderne en énergie solaire.

Nous avons reçu un plaidoyer de la Ministre Haïtienne des femmes pour appuyer les cultivatrices Haïtiennes de base de bénéficier d’une formation de renforcement de capacités

Une kyrielle d’invités est attendue à cette conférence. Qui sont ces personnalités qui sont invitées et quels sont les diffèrent intervenants ?

Cette année, nous avons eu l’honneur de collaborer avec la Mission permanente du Burkina Faso dans le cadre de l’organisation pratique et stratégique du sommet, ceci sous la houlette et le parrainage de son Excellence Eric Y. Tiare Ambassadeur du Burkina Faso auprès des Nations unies qui nous a permis de travailler avec ses deux conseillers. Nous lui devons une reconnaissance indéfectible.

Dans le même volet, la Guinée Equatoriale par son Ambassadeur auprès des Nations Unies son Excellence Anatolio Ndong Mba nous a parrainer de façon logistique et nous a confié la coordination de cette conférence avec ses deux conseillers.

Parlant des personnalités de renom, nous avons pu avec détermination obtenir la caution des Hauts responsables des institutions et organisations internationales à l’ONU et partout dans le monde, entre autres: La directrice de l’Organisation  mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) auprès des Nations unies, le Responsable région Afrique pour le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le Président du conseil mondial pour l’ingénierie , le Directeur Exécutif groupe Afrique auprès de la Banque mondiale, le Secrétaire Exécutif de la conférence panafricaine des coopératives et bien d’autres.

Ce seront trois jours inouïs, pleins d’opportunités de réseautages et de mises en relation, repartis sur les sessions plénières en matinée et les débats techniques et démonstrations en après-midi.

Les choses doivent bouger du côté de l’organisation. Parlez-nous un peu du comité d’organisation, du parrainage, des sponsors et autres soutiens.

Le comité d’organisation est constitué d’une ribambelle d’acteurs repartis à travers le monde. En Afrique, nous avons des équipes de six personnes au Cameroun, au Gabon, au Ghana, au Togo, en Afrique du Sud et un correspondant en Belgique, au Canada, en France, au Brésil.

Il est à noter que les pays à l’honneur à savoir le Burkina Faso et la Guinée Equatoriale travaillent d’office avec nous via leur gouvernement, du fait que leurs Ministres de l’agriculture prendront part.

Nos fidèles sponsors et partenaires demeurent à savoir : Le gouvernement du Cameroun, la banque Africaine de développement, les supermarchés Américains, la chambre d’agriculture Brésilienne et bien d’autre

Votre mot de la fin ?

Agribuisness 2018 se veut historique pour sa quatrième Edition. Il est question de mettre ensemble le monde agro et industriel sous un seul chapeau pour célébrer et chanter à l’unisson l’hymne de l’industrialisation Agricole en Afrique.

J’invite tous les acteurs Africains, Américains, Asiatiques, Européens de s’inscrire massivement et de préparer leurs projets prioritaires, car la participation à l’Agribusiness est gratuite et la réservation se fait via notre site internet : www.africamarketing.us

Ou nous faire parvenir un email à l’adresse : info@africamarketing.us

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here