L’Algérie présente son plan feux de forêts

0

La Circonscription des Forêts de Souk El Tenine en Algérie a présenté le plan feux de forêts, dans plusieurs communes de la wilaya de Béjaïa au siège de la daïra de Darguina, sous la présidence de Mme la cheffe de daïra.

Cette action qui doit toucher un maximum de daïras, a pour objectif la mise en place d’un plan d’action pour venir à bout des incendies. A noter que, des travaux de nettoyage des accotements des routes nationales traversant les massifs forestiers de la wilaya de Béjaïa ont été effectués par la DTP. Ces travaux concernent la RN 75 reliant Amizour à la wilaya de Sétif en passant par les communes de Barbacha et Kendira, et qui traverse de grandes forêts de Pin d’Alep. Le suivi de cette opération a été assuré par les agents de la circonscription des forets d’El-Kseur dont relève administrativement cette région.

En outre, ce conclave a vu la présence des membres du COD sous la supervision de la conservation des Forêts et de la direction de la protection civile de Béjaïa. Une séance similaire de présentation du plan feux de forêts a eu comme cadre, la commune d’Akbou.

Cette activité a été rehaussée par la présence de Mouloud Salhi, président de l’APC d’Akbou, des élus des communes de Tamokra et de Chellata, le responsable de l’unité de la protection civile, un représentant de la sûreté de daïra, l’association étoile culturelle d’Akbou ainsi que les représentants des associations des chasseurs d’Akbou, de Tamokra et d’Ighrem.

L’APC d’Ighrem, qui demeure la commune la plus touchée par le fléau des incendies durant les années passées, n’a malheureusement pas pris part aux travaux de cette journée.

Pour rappel, le ministère de l’Intérieur et celui de l’Agriculture, ont organisé la première rencontre nationale sur les feux de forêts au Palais des Nations du Club des pins à Alger. Y étaient présents, en plus des encadrements centraux des deux ministères, la directrice générale de la protection civile avec les directeurs des wilayas, la délégation nationale aux risques majeurs, les membres de la commission nationale de la protection des forêts et la directrice générale des forets avec les conservateurs des Wilayas. De grandes décisions, qui augurent d’une meilleure prise en charge du patrimoine dans l’avenir, ont été prises. Les travaux ont été clôturés par la lecture d’une série de 22 importantes recommandations.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here