Pénurie d’eau au Sénégal : Rewmi accuse la SDE « de ne pas respecter son cahier de charge»

0

Les cadres du parti Rewmi ont vigoureusement dénoncé la pénurie d’eau qui sévit depuis des mois dans la capitale sénégalaise et ont estimé que « la très mauvaise régulation du secteur de l’hydraulique » en est la principale cause. C’est ce qu’a affirmé Abdourahmane Diouf, leur coordonnateur, samedi 21 juillet 2018 lors de leur réunion.

«Le Sénégal doit prendre ses responsabilité et sache qu’il représente les intérêts du public tout comme la Sones(Société nationale des eaux du Sénégal). Et par conséquent, la Sones doit avoir le plus de pouvoir», a déclaré l’ancien patron de ladite structure, Abdourahmane Diouf.

Selon lui «la Sde (la Sénégalaise des eaux) qui a la charge, actuellement, de l’eau, est dans une posture trop privilégiée qui lui permet de ne pas toujours respecter son cahier de charge».

A l’en croire, le gouvernement du Sénégal doit ainsi travailler pour que la Sones soit opérationnelle, forte et puisse exercer son contrôle sur la Sde.

D’un autre côté, Abdourahmane Diouf pense que «le contrôle que la Sones doit exercer sur la Sde qui est une société privée n’est pas un contrôle optimal. C’est cela qui fait qu’l y a des problèmes e performance an l’exécution du contrôle».

«Si le gouvernement du Sénégal continue d’être en accointance avec la Sde, on aura toujours des situations pareilles, parce que les gens auront l’impression que le fautif est la Sone alors qu’en réalité, le fautif est la Sde», ajoute-il.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here